Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Charly, Sarah Turoche-Dromery

Publié le par Jean-Yves Alt

Sam, 11 ans, narrateur de cette courte histoire, aide, pour les vacances d'été, ses parents dans l'hôtel qu'ils tiennent. Les pensionnaires sont âgés et Sam s'ennuie jusqu'à l'arrivée de la famille Dupont avec leurs deux enfants dont Charly. Immédiatement, il voit en ce dernier le copain idéal. Se trompe-t-il ?

Les goûts des deux enfants s'accommodent rapidement au mieux et le séjour de la famille Dupont devient une bénédiction pour Sam.

Charly, Sarah Turoche-Dromery

Qu'est-ce qui poussent les éditeurs (Thierry Magnier, Oskar) à publier de si petits romans ? Sur le site de l'éditeur, ce livre est indiqué pour « tout public » sans indication d'âge. Il est possible de faire le pari sans grand risque d'erreur qu'un adolescent n'achètera pas ce livre par peur de passer pour un gamin au regard du nombre de pages de cet ouvrage et de la taille des caractères d'imprimerie. On peut deviner facilement que les adultes l'achèteront pour des enfants de 7/8 ans avec les mêmes critères. Mais qu'en tireront ces petits lecteurs ? Je crains, pas grand-chose sauf s'ils ont la chance d'avoir un parent pour les accompagner dans leurs réflexions : un enfant de cet âge peut-il voir seul en Charly/Charlotte autre chose qu'un/e enfant qui préfère la compagnie des garçons ?

Car l'intérêt de ce livre est dans les non-dits et dans les éléments pressentis et non repris par les différents personnages. Il y a la vieille institutrice, Madame Lebreton, qui a compris bien avant tout le monde que Charly est une fille :

Elle (la vieille institutrice) se penche vers Charly et souffle de sa voix éraillée :

— Tu es une bien gentille petite demoiselle. J'ai eu beaucoup de plaisir à converser avec toi. […]

— Elle devient zinzin la vieille Lebreton. Elle t'a pris pour une fille... (pp. 27-28)

Quand Sam parle de son amoureuse Ysée qui lui manque parce qu'il ne l'a pas vue depuis le début des vacances, il n'a pas encore découvert que Charly est une fille et qu'elle s'appelle en réalité Charlotte. Quand Sam interroge Charly sur les filles, ce dernier répond :

— Oh tu sais, moi, les filles, commence Charly avec une grimace. (p. 31)

Comment se fait-il que ce dialogue ne se poursuit pas et que Sam ne questionne pas ses parents ou Charly sur ce point ? A aucun moment, il n'apparaît une suspicion d'homosexualité.

La lecture de ce livre avec un adulte sera sans aucun doute fructueuse s'il permet à l'enfant de compléter les blancs du texte comme encore « ce détail à éclaircir » (p. 32) dont parle la mère de Charly.

Alors oui, après le lecteur aura les clés pour comprendre le silence de Charly : « j'ai préféré ne rien te dire... et j'ai passé une semaine de vacances géniale. La plus belle de toute ma vie. » (p. 39)

■ Charly de Sarah Turoche-Dromery, Editions Thierry Magnier, 48 pages, 21 janvier 2015, ISBN : 978-2364745476

 

Commenter cet article