Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

My Gay America : 15 nouvelles en faveur de SOS homophobie

Publié le par Jean-Yves Alt

15 auteurs ont écrit sur la double thématique : Amérique et Homosexualité, pour soutenir SOS homophobie.

La consigne d'écriture : Afin de mieux se plonger dans l’univers US, chaque auteur a pris un pseudonyme américain, écrit une courte biographie fictive de cet écrivain et est devenu le « traducteur » de sa nouvelle.

My Gay America : 15 nouvelles en faveur de SOS homophobie

Titres des nouvelles :

• La haine de Coco Deschannel, trad. Sébastien Avril

• Une simple graine de Craig Stonewall, trad. Ludovic Zadania

• Let that bullet destroy every closet door de Jessica Day, trad. Aurore Baie

• Le barbu de la New York Toy Fair de Kenneth Carson, trad. Éric Chatillon

• Chaos Flowers de Jeremy Jakson, trad. Christophe Gallo

• Pour le bal de promo, je te souhaite… de C.D James, trad. Chris Verhoest

• Deux Mormons et le Diable de Joe Smith, trad. Denis-Martin Chabot

• La véritable aventure d’un croupier peu ordinaire de Courtney Benton, trad. Catherine Epfel

• L'Envol de Abby C. Dee, trad. O’Scaryne

• Runaway de Grant Scott, trad. Erwan Pommereau

• Ice Palace 57 de Henry Mill.., trad. Jean-Jacques Ronou

• So far ago from Frisco de Swann Delevigne, trad. Marlène Jones

• A Fabulous Way of Life de James A. Mallory, trad. Michel Evanno

• I have a dream de Orpheus Baldberg, trad. Jean-Yves Alt

• Butterfly with broken wings de Lola Mendez, trad. Lanto Onirina

Les auteurs reversent leurs droits à SOS homophobie

Disponible aux mots à la bouche à Paris ou sur leur boutique en ligne.

My Gay America (ou mon Amérique Gay), Editions Textes Gais, mai 2015, ISBN : 979-1029400568, 15€90

La préface de l'éditeur, Pédro Torres, est dans les commentaires.

Commenter cet article

Jean-Yves Alt 03/06/2015 18:29

Préface de Pédro Torres, éditeur :
Réaliser un recueil au profit de SOS homophobie est un projet qui me tient particulièrement à cœur.
SOS homophobie, c’est beaucoup plus qu’une action politique en faveur des personnes LGBT, c’est surtout une association active, un soutien concret aux personnes blessées dans leur esprit ou dans leur chair par des actes LGBT-phobes. Si nécessaire, l’association prend en charge leurs problèmes, commençant par des rappels à la loi si la victime connaît son agresseur ou son agresseuse : « L’injure publique envers un particulier est punie d'une amende de 12 000 €. Si l'injure est homophobe, les peines sont aggravées : 6 mois d'emprisonnement et 22 500 € d’amende. », lit-on sur leur site : http://www.sos-homophobie.org/. Des volontaires spécialisé-e-s aident au cas par cas celles et ceux qui souffrent le plus en allant jusqu’à des actions judiciaires.
SOS homophobie, c’est aussi de la prévention. SOS homophobie est agréée par l'Éducation nationale, et des volontaires formé-e-s vont dans les établissements scolaires parler aux jeunes de 14 à 18 ans pour aider certain-e-s à changer la représentation qu’ils et elles ont des personnes LGBT.
SOS homophobie, c’est plus de dix autres groupes ou de commissions, c’est aussi une famille. Tou-te-s les volontaires y trouvent une atmosphère conviviale, sympathique et un véritable soutien à leur action.
--- Pourquoi My Gay America ?
Réaliser un recueil sur l’homophobie, c’était à coup sûr entrer dans des textes plus noirs dont le nombre pouvait donner une tonalité trop sombre à ce recueil. Certain-e-s auteur-e-s ont écrit sur cette thématique sachant que l’ouvrage était en faveur de SOS homophobie. D’autres sont resté-e-s centré-e-s sur le thème initial : Amérique et Homosexualité.
--- Pourquoi 15 textes d’auteur-e-s américain-e-s et 15 traducteurs et traductrices différent-e-s ?
J’ai demandé aux auteur-e-s des nouvelles de se mettre dans la peau d’un-e auteur-e américain-e afin de parfaire la thématique. J’ai inventé la petite astuce de leur faire prendre un pseudo d’un-e auteur-e du Nouveau continent (fictif donc) et de devenir leur propre « traducteur/trice » de la nouvelle. C’était un petit jeu auquel toutes et tous se sont adonnés avec plaisir, inventant même une courte biographie de l’auteur-e qu’ils ou elles représentent.
Tous les droits d’auteurs seront reversés à SOS homophobie en janvier 2016 pour l’année 2015 et ainsi de suite si les ventes perdurent.
Je vous souhaite une bonne lecture.
Pédro Torres