Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Légendes de la rue basse, Daniel Apruz

Publié le par Jean-Yves Alt

Ils sont nombreux à se promener sur les toits des maisons du quartier de la rue basse. A la recherche de quelles vérités ou de quelle nostalgie ? On y rencontre même Séraphin Grollin, bibliothécaire « par haine des livres » qui « racontent des mensonges », un ange de résignation et d'humilité qui croyait aussi « aux histoires d'amour dur comme fer, mais n'en garde qu'une paisible désillusion : il est tombé amoureux. Seulement c'était de son voisin de palier qu'il était amoureux à la folie ».

Les gens de la rue basse ne tiennent pas le haut du pavé. Ils sont exceptionnels à force d'être ordinaires. Et ils sont ordinaires parce que marginaux dans un monde en train de quitter ses derniers idéaux.

Daniel Apruz est un cœur tendre et un écrivain qui ne trahit jamais son rêve de fraternité.

Son roman est poignant sous son apparence drôle ; peut-être pour que nos lendemains chantent et croient au bonheur.

Un humour qui rime tranquillement avec amour. Les gens de la rue basse ont des corps bâtis pour aimer la vie et quand il est trop douloureux de fouler le sol du quotidien, ils s'offrent les voyages de la nuit sur les toits, là où jusqu'à l'aurore les espoirs se sauvent des cauchemars.

Légendes de la rue basse, Daniel Apruz

Au cœur du roman la quête du père, jamais retrouvé. Où il est dit qu'il n'est pas nécessaire de retrouver ses racines : faut-il entendre les premiers engagements politiques, sociaux, etc. ? L'enfant qui naît boucle la ronde de l'oubli et de la résurrection. Fils d'une putain sereine, gagneuse de plénitude, et d'un père ramoneur, Jérémie soulève le toit du monde pour savoir que c'est ainsi que les hommes vivent, entre ciel et terre, entre songe et réalité, entre sédentarité et exil.

En dépit des mille dangers (« Et le sida maintenant... C'est pas une vie, c'est un champ de mines »). Julie et Jérémie font un enfant. La légende des hommes continue.

■ Légendes de la rue basse de Daniel Apruz, Editions Manya, 259 pages, 1990, ISBN : 2878960157

Commenter cet article