Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sade titillé par les hommes…

Publié le par Jean-Yves Alt

Dans les « 120 Journées de Sodome », Sade écrit, entre autres passages hyper-corsés :

« ... le jeune bardache, qui comme on le sait a le plus beau cul des huit garçons, est présenté en fille, et est ainsi joli comme l'Amour. Ce jeune garçon n'est dépucelé que ce jour-là ; le duc y prend grand plaisir et y a beaucoup de peine. Hercule le fout toujours pendant l'opération. […] On célèbre ce jour-là la fête de la quatorzième semaine et Curval épouse, lui, comme femme, Brise-cul en qualité de mari, et lui-même, comme homme, Adonis en qualité de femme : cet enfant n'est dépucelé que ce jour-là devant tout le monde, pendant que Brise-Cul fout Curval. […] Le soir Céladon est livré pour le cul ; le Duc et Curval s'en donnent avec lui. […] Le même soir Giton est livré à des supplices : le Duc, Curval, Hercule et Brise-Cul le foutent sans pommade. »

Ces extraits, entre autres peintures des copieuses audaces « marginales » de Sade, révèlent combien, quelque grand écrivain qu'il soit, il aime aller droit au but, sans fioritures. Ils se passent de tout commentaire. Si Donatien Alphonse François de Sade désirait furieusement les femmes, les hommes, à fond, le titillaient.


Pasolini n'a pas ignoré l'homosexualité sadienne qui le faisait parachever ses plaisirs par des « prises de corps viriles »... Une scène choc des « 120 journées de Sodome » restée dans toutes les mémoires.

Commenter cet article