Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un amour importun, Ruth Rendell (1964)

Publié le par Jean-Yves Alt

Il a fallu attendre l'année 1964, et l'arrivée fracassante sur la scène du polar psychologique de l'écrivain britannique Ruth Rendell, pour lire un roman où l'homosexualité dépassait le cadre des facilités démagogiques ou des utilités.

« Un amour importun » fait de la relation amoureuse lesbienne le ressort de l'intrigue, le mobile du crime et l'occasion d'un portrait humain bouleversant de vérité.

Certes, le rejet social débouche encore sur le drame : la détresse morale et l'incompréhension de l'entourage sont longtemps subies pour ne pas déboucher sur la folie et sur la mort.

Ce livre est d'autant plus étonnant qu'il s'agit du premier polar de Ruth Rendell et que le policier chargé de l'enquête, loin d'être un homophobe obtus, est capable de comprendre le cœur humain même s'il lui faut faire son métier et arrêter l'assassin.

La lesbienne de ce roman est très loin des images véhiculées à ses débuts par le polar !

En prenant à bras-le-corps la sexualité, et en lui donnant son statut de question de société à part entière, Ruth Rendell a donné à son œuvre un ton résolument moderne.

Son policier, l'inspecteur-chef Wesxford, mari et père plutôt traditionnel et fort britannique, parvient à manifester des capacités d'empathie pour ceux qui croisent sa route. Pour lui (on devine qu'il se fait habilement le porte-parole de l'auteur), l'homosexualité n'a pas à provoquer le dégoût et l'indignation manifestés par l'un des personnages :

« C'était de l'amour, dit-il d'une voix posée. Cela n'avait rien de dégoûtant ni de révoltant... c'était quelque chose de merveilleux... Voilà ce qu'était cet amour. »

■ Un amour importun, Ruth Rendell, Editions Le Masque, 1981

Présentation de l'éditeur : Margaret Parsons a été retrouvée étranglée avec un foulard rose, son corps abandonné dans la forêt. Margaret Parsons était, de l'avis général, une femme sans histoire, à l'existence terne et monotone. Pour démarrer une enquête, il n'y a pas plus difficile que ces vies en apparence bien rangées. Et les premières pistes sont minces : des poèmes de Swinburne et de Christina Rossetti, une impressionnante collection livres rares... Il y a bien ce mystérieux soupirant... Margaret Parsons aurait-elle été capable de susciter une passion meurtrière ? Publié en 1964, Un amour importun marque l'entrée en littérature de la désormais incontournable Ruth Rendell, c'est aussi la première enquête du célébrissime inspecteuw Wexford.


Du même auteur : Ces choses-là ne se font pas & La gueule du loup - Une amie qui vous veut du bien [Nouvelles]

Commenter cet article