Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des nouvelles des éditions Pierre Mainard (31 mai 2019)

Publié le par Jean-Yves Alt

Semen-Contra suivi de Harr, Jorge Camacho

« Les poèmes de Semen-Contra (accompagnés de 20 aquarelles) semblent éclos de l'œuf primordial, l'œuf d'avant toute chose, quand les mots et leur sens jouaient au chat et à la souris. Ses mots arrivent sur la table d'opération et une machine à coudre se charge de relier plus ou moins fortuitement leur toile imperméable, révélant une mélancolie altière, rigoureuse, impitoyable. Le son y joue également son rôle, comme une espèce de vêtement à transformation. C'est sur ce principe d'essayage verbal que se sont fomentés les vingt poèmes de HARR (Hommage à Raymond Roussel, 1967, accompagnés de 20 dessins), chacun des titres se démarquait d'une séquence des Impressions d'Afrique (exemple : « Pergovédule devient « Perversion des Ulsters »). Le travail mental n'y est pas moins intense que dans Semen-Contra ou L'Arbre acide (1968). Camacho ne s'est pas abandonné à écrire des poèmes. Les siens ont tout du diamant la beauté, le mystère, la densité et bien sûr la rareté. » (Extrait de la postface de François-René Simon)


Le Grainetier, Thierry Metz

« Le Grainetier fut publié, de façon confidentielle, par épisodes dans les numéros 12 à 18 (1978-1982) de la revue Résurrection de Jean Cussat-Blanc. Le texte se présente sans étiquette, ni roman, ni conte, ni poème. Il s'agit d'un récit symbolique qui s'affirme lui-même comme un récit d' "initiation". Il rappelle les classiques récits initiatiques des traditions alchimiques et maçonniques ; en particulier le texte majeur de La Bible des Rose-Croix : Les Noces chimiques de Ch. Rose-Croix, en 1459. Comme dans toute initiation, le narrateur subit une série d'épreuves dont la plus importante est le passage par la mort qui lui permettra de re-naître. Ici, il est mis au tombeau, moitié dans un socle blanc, moitié dans le gisant noir creux. Au terme du parcours initiatique, le narrateur sera devenu à son tour grainetier, c'est-à-dire poète, celui qui fait germer les mots et les poèmes dans l'esprit des lecteurs. La quête présente dans Le Grainetier alimentera toute l'œuvre de Thierry Metz. » (Extrait de la préface d'Isabelle Lévesque)


Dix, les trophées, Christian Hibon

« Je vous présente quelques relevés d'empreintes de fées, de ma forêt personnelle, en plein cœur... André Hardellet disait à propos des fées "Elles guettent le promeneur qui leur plaît (...) et leurs fantaisies ignorent nos limites." Ces limites, j'ai voulu les transgresser par la poésie, seul terreau propice à la plantation de mots, capables, peut-être, de les attirer. Et parfois elles ont surgi, à travers ce braconnage du merveilleux : mes rituels d'approche sont devenus de plus en plus lisibles, le bal s'ouvrait, j'étais souvent un pâle cavalier, mais la piste était là. La découverte réelle, j'entends par là, une lucidité imaginaire de ce monde sauvagement majestueux, m'a conforté pour écrire cette courte biographie de leurs ébats, et de leur secret enthousiasme quant à nous rencontrer, si elles le désirent, seulement. » (Christian Hibon)

Depuis 65 ans que le monde existe, Christian Hibon est toujours assis dans le salon du doute et de l'ennui. Le rire est son vin préféré. Les arlésiens aperçoivent régulièrement sa silhouette d'ange déçu au détour des ruelles de la vieille ville.

Des nouvelles des éditions Pierre Mainard (31 mai 2019)

Pierre Mainard éditeur

18, rue Émile Fréchou - 47600 Nérac

Tél. : 05 53 65 93 92 - mainardeditions@free.fr

www.pierre-mainard-editions.com

Facebook

Commenter cet article