Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jeunes filles en uniforme, un film de Géza von Radványi (1958)

Publié le par Jean-Yves Alt

À la mort de sa mère, la jeune Manuela von Meinhardis (jouée par Romy Schneider) est envoyée, à Potsdam, dans un pensionnat. La discipline, menée par une redoutable directrice, est un choc abrupt pour la jeune fille dès le premier jour de son arrivée.

Dans l'établissement, Manuela s'attache très vite à la délicieuse et généreuse Mademoiselle Élisabeth von Bernburg, une professeure. Après une première phase de soutien, Manuela va porter à cette femme une affection de plus en plus grande jusqu'à lui vouer un profond amour.

Ce film est un remake du film allemand « Mädchen in Uniform » de Leontine Sagan (1931).

Jeunes filles en uniforme, un film de Géza von Radványi (1958)

En 1958 encore, l'intrigue de ce film restait osée (le lesbianisme), mais il me semble que l'intérêt du film se trouve aussi ailleurs : au cours d'une fête, Manuela, qui a trop bu, déclare devant tout le parterre du pensionnat qu'elle est amoureuse de sa professeure. Cette dernière devra alors démissionner et face à la tentative ratée de suicide de la jeune fille, la directrice reverra sa conception de la discipline.

Discipline fondée sur la place du devoir que chacun doit avoir vis-à-vis de la société. Aucune place pour autre chose que le devoir : il faut être tenu, obligé, contraint de. Filmer du bonheur en ce début de XXe siècle (le film se déroule en 1910) aurait été anachronique. Ce film suggère plutôt une forme d'opposition aux institutions militaires.

Le jeu de Romy Schneider, évalué à l'aune de la découverte par une jeune fille de son premier amour, est exceptionnel, tout comme celui de Therese Giehse (la directrice du pensionnat) est passionnant dans son cheminement : de l'autoritarisme à des interrogations sur les façons de diriger un établissement.

Commenter cet article

Jean 27/12/2020 19:56

Ahh...Therese Giehse dans Black Moon de Louis Malle...
Merci pour vos billets