Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le loup, comme origine de la civilisation

Publié le par Jean-Yves Alt

Hier soir, j'ai dîné avec G. S. qui […] m'a fait part d'un mythe qui, pour lui, explique tout.

- Savez-vous, me dit-il, qu'à l'origine de toutes les œuvres de l'Homme, du Parthénon et des cathédrales, il y a le Loup ? que c'est le Loup qui a permis en particulier l'architecture ?

 

- Ah ! et comment cela ?

- Eh bien ! voici. Nu, pourchassé par des monstres cruels, menacé par de multiples dangers, l'Homme primitif ne pouvait que fuir, toujours fuir, jusqu'au jour où le Loup fit amitié avec lui et accepta de le protéger en devenant le Chien.

Le Loup métamorphosé en chien est le symbole de l'Amitié et c'est à l'amitié du chien-loup que l'Homme doit tout. A partir du jour, en effet, où ce pacte fut conclu sans contrat, l'Homme put se fixer quelque part. Son ami le gardait. Le chien-loup gardait la porte de l'Homme. Ainsi, l'Homme consolida sa demeure, l'enrichit, la décora. Puis les hommes se groupèrent et surgit le Temple.

Après l'amitié du Loup, celle du Cheval mériterait d'être contée, conquête de l'Homme qui a permis toutes les autres.

Marcel Jouhandeau

■ in « Du pur amour » (7ème partie : Au-delà), Editions Gallimard, 1969, page 517

Voir les commentaires

<< < 1 2