Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le rose et le vert, Stendhal

Publié le par Jean-Yves Alt

De Stendhal, tout le monde connaît Le rouge et le noir, au moins de réputation. Moins connu en revanche est Le rose et le vert.

Ce court roman inachevé rédigé en un mois, peu avant qu'il ne s'attelle à la rédaction de La chartreuse de Parme, et de publication posthume, conte l'histoire d'une jeune bourgeoise allemande, Mina de Wanghel, protestante, que la mort inopinée de son père met à la tête d'une immense fortune.

Éprise de liberté, amoureuse de l'amour et le cœur encombré de chimères romanesques, cette oie délicieuse a l'ambition d'être aimée pour elle-même et non pour sa richesse. Mina et sa mère font courir le bruit de leur ruine. Incognito, elles gagnent Paris et s'offrent un peu de bon temps.

Curieux petit roman à l'écriture élégante et glacée, Le rose et le vert est tout entier bâti sur le rien : le néant des actions, le néant des sentiments. Cette permanence des états virtuels baigne dans un climat de désengagement et de frivolité profonde. .

Seul personnage haut en couleur qui se détache dans cette odyssée de l'impuissance, un abbé, cauteleux génie de l'intrigue tacticienne qui soulage les brebis égarées de leurs péchés et de leurs écus. Mais l'abbé échoue piteusement dans sa tentative de marier Mina et de la convertir au catholicisme.

■ Le rose et le vert, Stendhal, Éditions Gallimard/Folio-Classique, 1982, ISBN : 2070373819

Commenter cet article