Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une morale pratique par Saadi

Publié le par Jean-Yves

Le Jardin des roses, du poète persan Saadi, propose, à ses lecteurs, une morale pratique, apprise sur les chemins, de Bagdad à Tanger, de boutre en chameau et de taverne en mosquée, par le commerce des grands et des petits, des marchands et des sages retirés, dans les odeurs d'encens, d'épices, de fleurs et de fruits : à travers, en un mot, la vie quotidienne du XIIIe siècle oriental.


Mais diffère-t-elle tant d'aujourd'hui ?


Les anecdotes de Saadi conduisent à travers les méandres des désirs, de la jeunesse et de l'amour et offrent réflexions, souriantes ou mélancoliques, touchant aux avantages du silence ou aux questionnements de l'arrière saison :


Pourquoi le coq ne chante-t-il pas cette nuit ?

Les amants n'ont pas encore mis fin à leurs caresses et leurs baisers, répond Saadi.


Le poète persan connaît les chemins et les coutumes de l'amour aussi bien qu'on connaît l'arabe à Bagdad. En témoigne, avec pertinence, l'anecdote suivante :


Quelqu'un n'avait pas revu un ami depuis longtemps. Il le rencontra et lui dit :

– Où étais-tu ? Tu m'as manqué, j'ai eu très envie de te voir.

– Le désir est bien préférable à l'ennui, répondit l'autre.


Commenter cet article