Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le héros effarouché, Edmund White

Publié le par Jean-Yves

Il est encore un enfant et il fait l'amour comme un dieu. Gabriel brûle son adolescence. Le roman d'Edmund White est un récit hallucinant, une épopée érotico-fantastique, la peinture d'un monde imaginaire...




Gabriel quitte les terres ancestrales et découvre la ville sous la tendre tutelle de son oncle Matéo. Des libertins fatigués l'initient aux rites de la vie mondaine. Mathilda, vieille égérie, domine le cérémonial des salons. Sous la chair neuve de Gabriel, elle s'abandonne à une ultime passion. Edwige, actrice amante de Matéo, subjugue l'adolescent.


Daniel, fils adultérin de Mathilda l'entraîne dans les bas-fonds de la ville. Monde décadent : les grands prêtres se précipitent sur le jeune garçon. Dernier soleil, ils dévorent sa chair, affamés de cette sexualité sans failles.


Au-delà des grilles où se consument les fêtes de la puissance et de l'argent, nourries d'un passé de luxe aristocratique, le peuple prépare la rébellion.


A l'issue de son adolescence de feu et le rapide apprentissage des réalités sociales et amoureuses, Gabriel échoue aux rives de son tout premier amour, Angelica, amour sauvage, aujourd'hui le signe d'un choix adulte : Gabriel prend la tête des rebelles. Une enfance meurt, une autre vie commence. Edwige, symbole de l'ambiguïté et des mirages, est assassinée.


Dans Le héros effarouché, Edmund White aborde le grand roman d'aventure et renoue avec la tradition classique de l'éducation sentimentale.


Il y a du Julien Sorel chez ce Gabriel, et le monde caustique, sublime et terrifiant de Proust n'est pas loin. Ces échos littéraires exaltent la lecture même si les intrigues et les passions s'inscrivent dans un lieu et un temps imaginaires.


Chaque personnage est conduit à l'extrême de son destin. La magie de l'écriture est produite par les superbes enchaînements des séquences qui n'obéissent pas à la chronologie des faits mais se créent à l'intérieur de l'événement psychologique intime. C'est aussi la ronde prisonnière de personnages imaginaires certes, mais crevant de vérité, prototypes subtils et affinés du grand jeu social.



Au-dessus de la mêlée, l'ange Gabriel poursuit sa route solitaire, sauvé du passé, ouvert à l'avenir. Il aime de son corps l'inaltérable puissance sexuelle. Il apprend trop vite que l'homme invente l'amour et que les paradis du plaisir posent une alternative insoluble.


■ Editions Albin Michel, traduit de l'anglais par Marc Cholodenko, 1986, ISBN : 2226027076



Du même auteur : La tendresse sur la peau - Un jeune Américain - L'écharde (nouvelles avec Adam Mars-Jones) - Nocturnes pour le Roi de Naples - Oublier Eléna


Commenter cet article