Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur la littérature homosexuelle par Jean Genet

Publié le par Jean-Yves Alt

«...Que dire de ces publications ? Et de toute la littérature homosexuelle. Ce qui surprend d'abord c'en est le jeu superficiel. En effet, à partir d'une telle passion, s'il s'engageait dans la recherche méthodique, logique, rigoureuse, le pédéraste finirait par découvrir – ou instaurer – un système, qui toujours davantage l'écarterait du monde, davantage lui ferait perdre pied, le couperait de tous contacts avec l'ordre social.

Bref, le retranchant de ce monde dont le lien est éthique, cette recherche le précipiterait dans l'esthétique, c'est-à-dire dans un univers désespéré, solitaire, où chaque règle se découvre et ne se lie qu'avec les règles de cet univers. Hélas quand elle n'est pas le récit de mornes turpitudes – toujours solitaires encore que les partouzes y soient nombreuses – la piteuse littérature de nos folles, peureusement, pieusement vient se place sous l'invocation du Ciel qu'elle charge de tout ordonner : le sens des vices ou leur transfiguration. Je la vois peu chercher et découvrir dans le vice lui-même un ordre strict, nécessaire. Tantes, folles, pédales, tapettes, la responsabilité vous affole. »

Jean-Genet

■ in Genet, L'enfer à fleur de peau, Maurice Chevaly, Editions Le Temps parallèle, 1989, ISBN : 2867414598

Commenter cet article