Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les messagers, Georges-Olivier Châteaureynaud

Publié le par Jean-Yves Alt

Le héros en est un adolescent dont le lecteur ne sait à peu près rien, sinon que, depuis longtemps déjà, sans gîte ni famille, il erre sur les routes en quête d'on ne sait quoi.

L'adolescent de cette histoire insolite et poignante n'est pas sans rappeler Le Grand Meaulnes : il n'a pas d'autre nom que celui déterminé par son âge. Et comme le héros du roman d'Alain Fournier, il symbolise dans son errance le combat douloureux du meurtre de l'enfance. C'est l'histoire d'une initiation par le truchement d'un récit aux franges du fantastique.

Recueilli dans une ferme par une jeune fille aussi perdue que lui, l'adolescent est obligé de s'enfuir, dès le matin, pour avoir convoité la maîtresse des lieux, une étrange femme noire voilée qu'on ne peut voir sans mourir. Mais le roman ne prend véritablement son ampleur qu'à partir de la rencontre, déterminante, avec le messager.

Vagabond comme lui, le messager est un homme d'une cinquantaine d'années qui recherche désespérément le destinataire du message qu'il trimbale dans sa musette. Message dont le lecteur ne connaît jamais la teneur mais qu'il pressent être de première importance. Fasciné par cet étrange mage qui ne lui voue qu'une indifférence amusée, l'adolescent va s'attacher à ses pas : avec lui, l'adolescent traverse, comme en rêve, une suite déconcertante d'aventures tour à tour merveilleuses et effroyables jusqu'à ce que, blessé par un coup de couteau, le messager abandonne sa quête pour mourir, chargeant l'adolescent du soin de la poursuivre – interminablement…

Fidèle à l'esprit de Nerval, Georges-Olivier Châteaureynaud a su donner à sentir l'épanchement du songe dans la vie réelle (cf. Aurélia – 1853). C'est de cet alliage entre le réalisme le plus concret et l'obscure logique des rêves, que naît le charme de ce roman en forme de parabole.

Les messagers s'impose – avant tout – par la densité de son climat et la magie de son style.

■ Les messagers, Georges-Olivier Châteaureynaud, Editions Actes Sud/Babel, 1999, ISBN : 2742711724

Commenter cet article