Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La communion des athlètes & Le voleur d'enfants, Vicente Molina Foix

Publié le par Jean-Yves

Apparemment, l'univers décrit par l'écrivain espagnol Vicente Molina Foix est serein et rationnel, on y pénètre sans méfiance : un jeune avocat est appelé à l'aide par un ami d'enfance emprisonné pour un délit si impardonnable qu'il n'est pas dit d'emblée.

 

Le détenu, Lorenzo, a été surpris par la police dans un hôtel en compagnie d'un mineur, un garçon âgé de seize ans. L'avocat accepte de défendre l'accusé, pensant que ce serait judicieux pour sa carrière, même si ce crime le révolte.

 

Dès lors, la première nouvelle de ce recueil, La communion des athlètes, entraîne le lecteur imperceptiblement dans un monde où les personnages basculent dans la folie, se libèrent des convenances et laissent libre cours à leurs fantasmes. Cette lente émergence d'un délire de plus en plus exacerbé est d'autant plus bouleversante que sa description demeure d'une sobre rigueur.

 

A la demande de son avocat, Lorenzo rédige une confession hallucinante. Il avoue sa fascination au collège pour un de ses condisciples, un Guide qui organisait des combats aux rituels étranges, des exercices physiques auxquels se soumettaient les collégiens avec ardeur. La vie de Lorenzo restera hantée par ce personnage, ce héros inatteignable auquel il dédiera ses rencontres éphémères dans les bars homos des grandes cités européennes.

 

Lorenzo retrouvera le Guide mythique replié dans un appartement jonché de ses propres excréments, descriptions d'une rare précision :

« Ce furent des instants non dénués d'émotion : il expulsait des fèces torrentielles par intermittence... Ce fut une évacuation longue et pénible... La défécation où les gouttes de graisse tombaient parmi les filaments, se dénaturait automatiquement en prenant contact avec la couche du sol, absorbée, dissoute dans ce marais immense. »

La confession de Lorenzo bouleverse totalement l'avocat et sa femme.

 

L'écriture de Vicente Molina Foix accompagne implacablement cette perverse dérive d'un couple ordinaire vers la démence, ou plutôt vers ce qui est considéré tel par leurs concitoyens.

 

Cette folie explose dans la seconde nouvelle, Le voleur d'enfants, où l'on assiste à une enquête de police sur de mystérieuses disparitions d'enfants. Son étrange dénouement conduit à s'interroger où sont exactement les frontières de la folie et à quel instant on y succombe.

 

■ Editions Actes Sud/Lettres hispaniques, 1993, ISBN : 2868692931

 

Commenter cet article