Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lonesome cowboys, un film d'Andy Warhol (1968)

Publié le par Jean-Yves

Les premiers cowboys homos au cinéma ne sont pas ceux du film d'Ang Lee : "Brokeback Mountain", d'après une nouvelle d'Annie Proulx (sortie le 18/01/2006)



En effet, "Lonesome cowboys" tourné en 1968, par le tandem Andy Warhol - Paul Morrissey, se déroulait déjà dans les reliefs de l'Ouest.

 

Deux illuminés défoncés traversent une ville abandonnée, en quête d'une âme sœur, d'amis, d'amants pour délirer un peu plus. Cinq somptueux cavaliers de l'Apocalypse surgissent de la nuit, tels des Zorro en goguette. Luttes et pressions s'engagent afin de séduire et de percer les vraies natures de ces cinq frères au goût étrange.

 

Les cowboys, dans ce film, se comportent en solitaires, une secte qui se suffit à elle-même, alignant les mythes les plus sexistes et affichant une homosexualité latente faite de bravoure, de franche camaraderie et de jeux de mains.

 

Warhol utilise le cadre qu'il a choisi - le western - pour dévoiler et analyser vies intimes, sociales et modes relationnels. C'est dans ce sens que "Lonesome cowboys" est un film symbolique : les acteurs incarnent leurs personnages et proposent, au bout du compte, une image qui n'est autre que le reflet de l'Amérique.

 

Un autre aspect de "Lonesome cowboys" est de montrer de façon explicite l'élément homosexuel ou plutôt bisexuel latent dans les films de cowboys ordinaires, et plus généralement dans les récits de l'histoire des Etats-Unis.

 

Commenter cet article