Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un personnage de romans, François Rivière

Publié le par Jean-Yves Alt

Dans ce petit livre, François Rivière exprime sa nostalgie des lectures enfantines fort éloignées de ces valeurs sûres que sont restées les lettres classiques qu'il étudiait assis sur les bancs de l'école.

L'imaginaire du petit François Rivière s'exarcerbait alors au récit des fabuleuses aventures du Club des Cinq, Trott, et autres Peter Pan, s'enchantait des malheurs de Sophie et des ennuis de tante Polly. Les livres devenaient les supports indispensables à ses rêveries, à ses jeux d'enfant.

Le bon temps des « Rouge et or »

Au fil des pages, le songe puisait dans la géographie et l'atmosphère de mirifiques aventures dont ses camarades et lui étaient les héros. Les châteaux maudits, les demeures mystérieuses, les îles surtout - univers de corail, désert, secret et recelant le plus souvent un trésor dans ses entrailles - étaient les plus extraordinaires de ces lieux magiques, clos, repliés sur leur monde de merveilles.Les récits qui donnaient leur substance aux élucubrations enfantines devaient posséder la «touch» anglo-saxonne. A Londres où vivaient côte à côte Hercule Poirot, Sherlock Holmes, Blake et Mortimer, le Club des Cinq, les rues noyées de brume exsudaient le mystère et l'aventure. Les noms anglais résonnaient voluptueusement aux oreilles du jeune François Rivière et sa langue articulait maladroitement, mais avec quelle délectation, les syllabes étrangères.

François Rivière m'a offert, dans cet opuscule, le plaisir de partager avec lui des souvenirs d'enfance. D'ailleurs, qui parmi nous ne fut un lecteur assidu de la Bibliothèque verte ou Rouge et or ?

Je ne suis pas le seul à avoir subi l'influence de ces lectures d'enfance qui ont contribué à forger en moi le goût du livre.

■ Editions Pierre Horay, 1992, ISBN : 2705801758


Du même auteur : Tabou - Profanations - Julius exhumé

Commenter cet article