Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pierre Loti, Lesley Blanch

Publié le par Jean-Yves Alt

Lesley Blanch rapporte les faits ci-dessous dans son Pierre Loti : étonnante et somptueuse biographie qui révèle (ou précise) beaucoup de choses sur le plus célèbre et méconnu de nos écrivains « exotiques ».

Samuel, l'ami macédonien très cher que Pierre Loti rencontra en Turquie et qu'il dépeint dans « Aziyadé », prit très mal les amours fameuses (et plus ou moins fictives) de l'écrivain avec la belle Turque, visitée par lui à l'insu de son époux.

Samuel, une nuit, l'a pourtant conduit vers celle-ci, rongeant son frein, et Loti écrit dans son journal : « Quand nous fûmes de nouveau seuls dans notre barque, il vint s'asseoir près de moi. Il m'attira sur sa poitrine et appuya ma tête sur la sienne ; c'est ainsi qu'il restait chaque nuit, immobile et heureux... A force de tendresse, d'humilité, de charme insinuant, de persistance, il avait obtenu de moi cet étrange salaire de son dévouement sans limite. »

D'autre part, Pierre Loti dépeint ainsi Samuel : « Sa tête était d'une beauté antique : le sommeil lui avait imposé une expression tranquille, chaste et sévère. J'oubliais Hakidié (véritable nom d’Aziyadé) en pensant à l'étrange lien qui m'unissait à cet homme [...] Ce charme que je puis exercer sur un homme me plonge dans des pensées pleines de trouble, de vague inquiétude et d'horreur mystérieuse. Samuel ouvrit tout grands ses yeux et me reçut dans ses bras et, avec une étreinte irréfléchie du réveil, appuya ses lèvres sur les miennes... "C'est toi, Effendi... Je t'aime". »

Tout ceci se passant dans un Constantinople dont il écrit : « Le péché de Sodome fleurit dans cette vieille ville d'Orient... Mais je ne puis pas repousser les humbles qui m'aiment quand il ne m'en coûte rien de leur éviter ce genre de peine, le plus dur de tous. »

■ Pierre Loti, Lesley Blanch, Editions du Rocher/Biographie, 2007, ISBN : 2268061027

Commenter cet article