Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Force physique et abandon enfantin chez F. J. Duret

Publié le par Jean-Yves Alt

Chateaubriand, écrivain et voyageur avait rapporté des États-Unis la vision d'un monde encore sauvage et peuplé d'Indiens aux coutumes étranges. Son roman, Atala est l'histoire tragique d'une jeune fille métisse et chrétienne ayant juré à sa mère de ne jamais se marier.

Tombée amoureuse de Chactas, un Indien de la tribu des Natchez, elle s'enfuit avec lui dans les forêts sauvages de Louisiane.

Pour ne pas succomber à cet amour interdit, Atala s'empoisonne et meurt dans les bras de Chactas et du prêtre qui les avait recueillis.

Francisque-Joseph Duret – Chactas en méditation sur la tombe d'Atala – 1836

Musée des Beaux Arts de Lyon

Le passage choisi par le sculpteur Francisque-Joseph Duret montre Chactas sur la tombe d'Atala :

Je m'assis sur la terre fraîchement remuée. Un coude appuyé sur mes genoux, et la tête soutenue dans ma main, je demeurai enseveli dans la plus amère rêverie.

En modelant son Chactas, c'est le contraste entre sa force physique et son abandon enfantin au désespoir que le sculpteur a illustré.

Commenter cet article