Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Balthus ou quand la nature se laisse aller…

Publié le par Jean-Yves

Quand Balthazar Klossowski (dit Balthus) réalise cette joueuse de diabolo, il n'a que 22 ans.


Ce tableau en conciliant intériorité et extériorité s'approche des « natures mortes » ; « Stillleben » comme on dit en allemand (langue d'usage de Balthus) soit vie calme, silencieuse, méditative.


La gamme des verts, qui réussit à éviter les seuls tons froids, permet cette ambiance calme. Le diabolo n'est pas le seul à être léger : la composition toute entière est aérienne.


Jusqu'à cette plénitude complice du résineux à droite qui semble mimer avec ses branches, les mouvements des bras de la jeune fille qui envoie son diabolo dans les airs.




Balthus – La Joueuse de diabolo – 1930

Huile sur toile, 80cm x 65cm, Musée Jenisch, Vevey, dépôt d'une collection particulière


Une composition gracieuse et légère où nature et jeune fille sont en harmonie.



Voir aussi : Balthus, un peintre fresquiste ? et Embarquement pour Cythère avec Balthus



Lire encore : A la découverte de Balthus, The King of Cats


Commenter cet article