Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bleus ou les replis de l’âme humaine par Pierre Lacroix

Publié le par Jean-Yves

« La première fois, c’était à quinze ans, aux vacances de Pâques, quand les sous-bois s’anémonent. Les livres m’avaient dit qu’elle est la fleur du vent, et les promenades l’haleine du printemps. Sur ma table de nuit, dans une fine coupe à champagne trouvée en haut du buffet, je faisais flotter sur l’eau leurs corolles coupées.

 

Il devait y en avoir dans le bouquet de mariée de ma mère, sur la nappe du repas de noces. On les voit neigeuses quand on est gosse. A quinze ans, j’ai vu les touches violacées qui les doublent, leur pâleur mauve de muqueuses. J’ai vu les bois et les talus de mars, semés d’anémones pour le bal au grand vent des pans et des dryades. Maintenant, je sais. Elle a sa place dans ma flore. Anémone sylvie, première fleur blanche de ma vallée sans perce-neige, fleur des essors timides, des mystérieux appels du vent d’adolescence, fleur des fugues dans les bois, des fugues dans les draps. »

 

Pierre Lacroix

 

in Bleus, Editions Nix & Nox, 2007, ISBN : 2952949905 (ou sous le pseudonyme de François Nozières, Editions Geneviève Pastre, Les Gémeaux, 1996, ISBN : 2908350157, page 71)

 

Commenter cet article