Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vie standard d’un vendeur provisoire de collants, Aldo Busi

Publié le par Jean-Yves

Dans ce roman, le héros, Angelo Bazarovi, de retour au pays natal, a trente ans. Il finit paresseusement des études supérieures tout en pratiquant des petits boulots pour gagner sa croûte : principalement la traduction et l'interprétariat.

 

C'est ainsi que le futur dottore, foncièrement intègre, s'acoquine avec un petit industriel, de la profonde province mantouane aux mille accointances politico-religieuses mafieuses, Celestino Lometto, gras du ventre, magouilleur et 100% hétéro, qui fait dans les collants en série : un mariage de la culture et de la vulgarité.

 

Celestino, non content de produire et de vendre des collants dans toute l'Europe, élargit son champ d'activité économique à d'autres produits d'un type plus stupéfiant.

 

Les aventures de ce couple cocasse, si dissemblable et pourtant si fort, régulièrement embarqué dans des tournées commerciales à travers l'Allemagne et jusqu'aux pays nordiques, forment l'essentiel de ce roman : Angelo servant de traducteur, et même plus, à cet industriel champion de l'anti-fisc et des combinazione.

 

Les disputes et réconciliations de ce couple, ainsi que leurs interminables conversations dans la plus pure tradition dialectique, sont des plus comiques.

 

On découvre aussi qu'Angelo est malheureux en amour et sans cesse à la recherche, sans vraiment se l'avouer, de l'âme-frère.

 

Mais Vie standard d’un vendeur provisoire de collants, c'est avant tout le récit d'une relation aberrante entre Angelo, l'intellectuel homo, et Celestino, l'entrepreneur.

 

Interprète, puis factotum, Angelo est pris au piège de Lometto, de sa femme méridionale Edda et de ses trois garçons passionnés de taxidermie à la folie. Il devra lutter pour se soustraire aux intrigues où les Lometto l'entraînent à son corps défendant, dans le délire rationnellement programmé de leur mégalomanie.

 

D'une structure narrative affinée à l'extrême, le roman est servi par une écriture dense et précise.

 

■ Éditions Robert Laffont, collection Pavillons, 1988, ISBN : 2221050088

 

Commenter cet article