Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tendre et merveilleuse lettre de Gérard Depardieu à Patrick Dewaere

Publié le par Jean-Yves Alt

« Des moments de paix, d'abandon, nous en avons eu aussi ensemble, Patrick. Un vrai repos des guerriers. Avec toi, j'aurais aimé avoir une aventure. Te braque pas. Pas l'espèce de sodomie à la godille des Valseuses. Là, ils font ça par ennui... Ils s'enfilent parce qu'ils commencent à douter d'eux-mêmes. […]

L'homosexualité, c'est sans doute beaucoup plus subtil que ce qu'on en dit. D'ailleurs, je ne sais pas ce que c'est, à quoi ça ressemble. Je sais seulement qu'il existe des moments. Ils peuvent se produire avec une femme, un homme, un animal, une bouteille de vin. Ce sont des états de grâce partagés.

Ils me font penser à une prise réussie au cinéma. Il y a toujours une part d'irrationnel dans une prise réussie... Je ne peux pas m'empêcher de penser, Patrick, que si tu n'étais pas parti, c'est peut-être toi que j'aurais embrassé dans Tenue de soirée. »

Gérard Depardieu

in « Lettres volées », Gérard Depardieu, Editions Jean-Claude Lattès, 1988, ISBN : 2709607433

Commenter cet article