Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accident de parcours, Roger Vrigny

Publié le par Jean-Yves Alt

« Adieu, petit Martin » Ce sont les derniers mots de Christophe à Martin. Le jeune adolescent embrasse l'homme de cinquante ans. Rite ultime pour le mystère qui clôt le court roman de Roger Vrigny : « Accident de parcours ».

« Accident de parcours », le premier récit d'un recueil de trois nouvelles, est d'une remarquable intensité narratrice. Dès les premières lignes, j'ai compris que cette histoire n'était pas anodine. Et ce, malgré un ton familier qui cherchait à m'amadouer pour mieux me piéger. Jusqu'au choc final qui déchire brusquement le récit et m'a abandonné au face à face solitaire : accident de parcours…

J'ai ressenti « ma » première méfiance s'installer dans le rapprochement des deux personnages : Martin et Christophe.

Martin, le narrateur, célibataire de cinquante ans, homme ordinaire dans ses exigences, fragile sans doute dans le secret, attachant par son culte de la mémoire où glissent les êtres aimés, Martin garde précieusement l'écharpe de soie rouge donnée par Serge Lanier, l'ami de jeunesse, tué par les Allemands (il avait alors l'âge de Christophe aujourd'hui). Echarpe rouge du sang de la mort, rouge de l'espoir, rouge aussi de cet amour de garçons gardé dans les frontières de l'amitié.

Christophe, hier enfant, aujourd'hui adolescent, fils de l'ami du narrateur, Christophe s'avance vers Martin, clair comme l'avenir quand tout est encore possible.

Des autres, Gustave, Maureen, nous ne connaîtrons que ce que chaque homme sait : l'amour, la passion, les vieilles amitiés...

Ces êtres resurgissent alors que Martin ramène en voiture chez son père, Christophe, débarqué gare du Nord. Deux générations, deux hommes, deux expériences, le savoir et la tendre désinvolture : Martin et Christophe roulent dans la nuit, enfermés dans un premier et unique tête à tête.

Roman de l'allusion, du souvenir, de la tendresse diffuse qui enveloppe tous les amours, "Accident de parcours" raconte l'essentiel par le truchement des petits riens : Christophe s'endort sur l'épaule de Martin, une voiture s'enfonce dans la nuit, des visages et des corps ressuscitent pour se confondre… chant d'amour calme au crépuscule porté par une écriture superbe mais économe qui joue le réalisme mais nous prend aux filets du rêve.

Christophe dans ta neuve beauté, au temps de l'éveil sensuel, de quel univers es-tu le messager ? Que viens-tu confier à cet homme vieillissant ? Quel cérémonial mets-tu en place, sous le masque d'une banale histoire d'embouteillages, d'itinéraire détourné, au fil d'un dialogue aux limites du silence ?

Les paroles apparentes de Christophe n'indiquent que la route à suivre avec une superbe fin que je ne vous dévoilerai pas…

■ Accident de parcours, Roger Vrigny, Editions Gallimard/Folio, 1996, ISBN : 2070394042


Du même auteur : Le bonhomme d'Ampère - Les cœurs sensibles - Le garçon d'orage

Commenter cet article