Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le pénis et la démoralisation de l'Occident, J.-P. Aron et R. Kempf

Publié le par Jean-Yves

Voilà un essai, qui, il y a plus de trente ans, fit avancer les savoirs (c'est-à-dire non pas les amener quelque part, mais les bouger de là où ils étaient) : la morale ne régit pas sa conduite mais seulement ses discours.

 

Avec un titre comme celui-là, Le pénis et la démoralisation de l'Occident, on aurait pu s'attendre à feuilleter des pages écrites par des rigolos. Or les deux auteurs, Jean-Paul Aron et Roger Kempf, chercheurs (1), n'ont pas écrit à la légère, même si leur plume l'est.

 

Ce livre a été, en 1978, un brûlot jeté dans l'armada de l'officialité médicale anti-homosexuelle, anti-onaniste, anti-sexuelle. L'astuce des auteurs est d'avoir pris comme période le XIXe siècle. La bêtise, les énormités, les évidents rouages idéologiques sont là, irrécusables. Et l'on se dit qu'à l'époque, cela devait passer pour "vérité", "savoir officiel".

 

Aron et Kempf n'ont rien inventé, ils ont un peu théorisé et polémiqué à peine ; ils ont essentiellement cité. Et le lecteur ne peut qu'assister, médusé, au délire médical sur le sexe. Il faut que le bon jeune homme « se mette sur la peau une cotte de mailles du poids de vingt-deux livres, armée intérieurement d'un bassin d'argent destiné à recevoir les organes génitaux, et pourvue de quatre ouvertures, deux pour les bras et deux pour les cuisses ».

 

Le livre fait sourire malgré toutes ces horreurs répressives, il a le ton impertinent qui est nécessaire à ce genre d'essai.

 

Les recherches historiques, décidément, et ce n'est pas le philosophe Michel Foucault qui aurait démenti, ont l'immense avantage d'étayer une position critique.

 

Un essai où le discours totalisant de la norme ne devient plus que discours totalitaire de l'énorme, du dérisoire, du grotesque.

 

■ Éditions Grasset, Figures, 1978, ISBN : 2246006732 ou Le Livre de Poche/Biblio Essais, 1999, ISBN : 2253942863

 


Lire un autre extrait : Le discours sur l'homosexualité et la censure


(1) Jean-Paul Aron a été directeur d'études à l'école des hautes études en sciences sociales, épistémologue et historien. Roger Kempf, a été professeur à l'école polytechnique fédérale de Zurich, écrivain et ethnologue de la littérature : il s'est intéressé, dans ses ouvrages, au corps et aux mœurs dans le champ de l'histoire et de la fiction.


De Roger Kempf, lire aussi : Bouvard, Flaubert et Pécuchet

 

Commenter cet article