Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Saint-Pierre-des-Corps, Hugo Marsan (Nouvelles)

Publié le par Jean-Yves Alt

Avec ce court recueil de nouvelles – univers tendre et terrible où la jeunesse est reine –, Hugo Marsan exprime, une des grandes cruautés terrestres : la solitude du désir.

Ainsi, ces six nouvelles, aux histoires et aux personnages très différents, racontent-elles la même rencontre, toujours vaine, de celui qui, aux yeux de la société, a déjà vécu, avec celui qui découvre le monde dans la fougue et l'inconscience.

Mais rien ne saurait mourir pour ces hommes qui vivent avec cet indéfectible et terrible compagnon qu'est la mémoire.

Qu'il s'agisse…

▪ de ce voyageur à jamais marqué par l'apparition d'un garçon de quinze ans dans son compartiment (Saint-Pierre-des-Corps)

▪ du garçon installé dans une maison de poupée, trouvant avec un compagnon le prolongement du plaisir solitaire (La maison de poupée)

▪ de l'amour maternel comme d'une référence idéale (Iphigénie)

▪ de ce garçon qui vit depuis toujours avec sa peur et fait tout pour l'exorciser (Cher voleur)

▪ de Frédéric, un gigolo snob, que l'amour pour un adolescent fait déraper et même chuter (L'Éminence rose)

▪ de cet homme blessé dans son amour et qui se souvient d'Émile, de Frédéric, d'Emmanuel, ces trois enfants qui, au-delà des épreuves, ont formé une véritable chaîne de la tendresse (Le chemin latéral)

… la solitude est toujours au rendez-vous de la passion.

Hugo Marsan est un écrivain de la mémoire, un architecte subtil et singulier des images du souvenir, un bâtisseur d'empires imaginaires dans lesquels les mots enfantent des images qui touchent à la fois le cœur et l'esprit.

Toutes ces nouvelles rendent le son d'un romantisme, corrigé par une clairvoyance désespérée. À travers les différents personnages, les chagrins, les désirs, les sacrifices, les renoncements, les rapports femme-homo, mère-fils… ouvrent leurs spirales de cendre où scintillent des diamants.

« Saint-Pierre-des-Corps » propose l'initiation à une solitude, stupéfiante par le luxe d'imaginaire qu'elle propose : peut-on rejoindre l'autre ailleurs que dans son corps ?

■ Saint-Pierre-des-Corps, Hugo Marsan, Éditions Persona, 1984, ISBN : 2903669236


Lire la nouvelle « Le chemin latéral »


Du même auteur : Monsieur désire - Le balcon d'Angelo - La troisième femme - Le labyrinthe au coucher du soleil - Véréna et les hommes - Saint-Pierre-des-Corps - La femme sandwich

Commenter cet article