Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand la puissance de dire OUI est plus efficace que le pouvoir de dire NON

Publié le par Jean-Yves

Dans son livre Le rythme de la vie (1), le philosophe Michel Maffesoli nous invite à faire confiance à "la force des choses" et à "penser sans colère ni haine" (dommage qu'il confonde à certains moments les deux).




Exemples de ce qu'il propose : Poser des questions plutôt que de donner des solutions, valoriser "l'homme pluriel du quotidien" au lieu de lui imposer un universalisme abstrait, s'éloigner de la vision d'un sujet maître du monde pour comprendre qu'il ne fait plus qu'un avec l'univers, ne pas mépriser la "versatilité des masses" mais y lire le signe de leur capacité à ruser, voir dans l'engouement pour Internet une alliance inédite entre archaïsme et technique, comprendre que le succès des émissions de téléréalité témoigne de la vitalité des archétypes...


Bref,, "il ne s'agit plus de critiquer, mais de réconcilier. Être tant bien que mal, chez soi dans le monde."


Aimer le monde pour mieux le transformer.


A condition de comprendre que l'acceptation ne se confond pas avec la résignation.


(1) Le rythme de la vie : variations sur l'imaginaire postmoderne, Michel Maffesoli, Editions La Table Ronde, Collection Contretemps, 2004, ISBN : 2710327309



Présentation de l'éditeur : D'un côté, le reflux du politique, la disparition du peuple, la déroute des savoirs et des intellectuels. De l'autre, l'avènement de la Toile, le retour des tribus, le règne de la télé-réalité, des parades, des corps tatoués, percés. Une nouvelle barbarie ? Non, répond Michel Maffesoli. Au contraire. Par-delà ses excès, ce renversement nous invite à retrouver le rythme de la vie au plus profond de nos vies. Car l'effondrement des idolâtries de la Raison, de l'Histoire, du Progrès nous rouvre à l'altérité, au quotidien, à l'anomie. Car, en unissant l'archaïque à la technique, notre imaginaire renoue avec la sensibilité. Car notre Moi, rompant avec les illusions binaires du public et du privé, des racines et du nomadisme, de la nation et du cosmopolitisme, se redécouvre multiple. Comment penser, dans l'entre-deux, notre identité ? Décryptant les idéologies anciennes et les censures contemporaines comme les paradoxes postmodernes, convoquant Platon ou Nietzsche comme les sagesses d'hier et les mythes d'aujourd'hui ; c'est une leçon dionysiaque de gai savoir que donne ici Michel Maffesoli. A rebours du pessimisme ambiant, un maître livre pour enfin comprendre et vivre notre monde tel qu'il va.



Biographie de l'auteur : Professeur à la Sorbonne, directeur du Centre d'études sur l'actuel et le quotidien (Paris-V), directeur du Centre de recherche sur l'imaginaire (MSH), Michel Maffesoli est l'auteur du Temps des tribus, du Nomadisme, de La Part du diable, entre autres ouvrages, qui l'ont consacré comme l'un des grands philosophes et sociologues contemporains, en France comme à l'étranger.

Michel Maffesoli, 60 ans, sociologue ès raves et grand manitou des tribus sociales. L'ex-directeur de thèse d'Elisabeth Teissier se retrouve théoricien involontaire de Sarkozy.


Commenter cet article