Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'amour en relief, Guy Hocquenghem

Publié le par Jean-Yves Alt

« Perdu au milieu d'une foule étrangère, privé de tout point de référence, j'ai dû inventer ma propre morale. »

Non, Guy Hocquenghem n'a pas écrit ici une autobiographie romancée. Ce récit est un roman avec personnages, décors, histoire…

Avec "L'amour en relief", l'auteur donne un univers aux franges de la folie, une explosion onirique, un superbe voyage au bout de la nuit.

« Je n'attache pas au sexe l'importance que vous lui donnez », s'écrie Amar, le jeune héros aveugle, du récit. Il s'agit donc d'une autre nuit, celle des voyants.

Cet étrange récit tient à la fois du roman d'aventures, du conte philosophique, de la science-fiction, du journal d'un fou. Satire, parodie, humour, délire, enquête psychologique, Guy Hocquenghem prend la fiction au bas ventre et en extorque tout son sperme.

Des homos il en est question tout au long du roman. On commence et on finit avec eux. Ils ne sont pourtant qu'accessoires, parcelles d'une interrogation plus vaste : qu'a-t-on fait de l'individu ? Amar n'est pas tendre avec nous, les "voyants". Son regard d'aveugle transperce l'histoire et remet les choses à leur juste place. Non pas le mépris qui ne serait que l'inversion d'un mal de vivre.

Amar, le jeune aveugle, s'est dépouillé des peaux dont la civilisation l'a emmailloté, pour se précipiter, nu, dans la mer. Il met dans le même sac toutes les formes post-soixante-huitardes d'une renaissance avortée : gauchistes, écolos, folles, cuirs, féministes ; tout ce petit monde aristocratique reçoit le coup de matraque qui lui rappelle son dérisoire éphémère.

Amar, Tunisien, aveugle suite à un accident à 15 ans (par la faute des touristes ?), est le nomade de ce voyage mythique : une femme sans nom l'accompagne, invisible. Un Arabe, une femme, un seul personnage. Cet aveugle va réapprendre au lecteur à voir. Mais il ne s'agit pas d'une Symphonie pastorale : seulement une vie glacée de gigolo solitaire et autodidacte. Derrière Amar, presqu'oubliées, les terres de l'origine, paradis engloutis.

Andréa attend un enfant d'Amar, avec qui elle a couché par hasard. Un garçon naît qui est offert à un couple de pédés, gémissants de convoitise maternelle. Le danger n'est-il pas là, quand les pédés sont les premiers à reconduire le monde de l'hétérosexualité ? Amar dit et redit que la trappe béante c'est justement les classifications qui compartimentent la société pour sa définitive victoire sur l'individu.

Nous, les voyants, sommes les aveugles : « le bas, le haut, la gauche, la droite sont des conventions du cerveau voyant, non une image du monde ».

"L'amour en relief" a aussi le goût du large. Amar parcourt l'Afrique, l'Amérique, l'Europe. Les personnages couchent, se droguent, exploitent, tuent. Le monde "en relief" est pourri, il couve ses détritus, sûr de sa raison qui le condamne à mort.

« Les seuls gens avec qui j'échange des regards d'égalité sont ceux qui veulent mon corps, non mon bien. »

Un grand roman prophétique qui dépèce de nombreux tabous qui infligent aux lecteurs une raclée salutaire.

■ L'amour en relief, Guy Hocquenghem, Editions Albin Michel, 1982, ISBN : 2226013806


Du même auteur : Les petits garçons - Les voyages et aventures extraordinaires du frère Angelo - L'âme atomique (avec René Schérer) - Comment nous appelez-vous déjà ? (avec Jean-Louis Bory) - La colère de l'Agneau - Le désir homosexuel - Race d'Ep - La dérive homosexuelle

Commenter cet article