Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jean-Louis Bory par Daniel Garcia

Publié le par Jean-Yves Alt

Daniel Garcia, dans cette biographie de Jean-Louis Bory (1919-1979), analyse un événement capital de la vie de l'écrivain. En janvier 1973 paraît « Ma moitié d'orange », récit autobiographique où jamais n'apparaissent les mots homosexuel ou homosexualité (pièges pour Bory que ces définitions inventées au XIXe siècle par des médecins).

Sa confession (plus de cinquante mille exemplaires vendus) paraît alors que la France de Pompidou est en pleine affaire Mercier, ce professeur de philosophie de Belfort inculpé d'outrage aux bonnes mœurs pour avoir commenté dans sa classe le tract du Comité d'action pour la libération de la sexualité qui disait notamment : « En toute pratique sexuelle, ce qui compte, c'est le désir qu'on en a et le plaisir qu'on y trouve ».

Jean-Louis Bory franchit alors une étape décisive en publiant dans la revue suisse « Accord » une longue proclamation titrée : « Oui ; je suis homosexuel ».

Il ose affirmer : « Et qu'on ne me dise pas : "C'est affaire de vie privée. Ça ne regarde personne." C'est faux ! Je sais trop, par expérience, que la façon dont on vit chez soi, en soi – la façon dont on aime, par exemple – nourrit, infléchit, conditionne, détermine presque, ce que l'on pense, ce que l'on fait. [...] "Ce .n'est pas que je me cache, me disait un de mes amis, je n'aime pas me montrer." Eh bien si : il faut se montrer. » D'exposé, Jean-Louis Bory sera exploité par les médias.

Daniel Garcia raconte avec talent et une grande rigueur intellectuelle la vie de l'homme, de l'écrivain, du metteur en scène, du critique, de l'historien. Il est sans ambiguïté quant à Bory homosexuel.

■ Jean-Louis Bory par Daniel Garcia, Éditions Flammarion, 1992, ISBN : 2080663933


1977, Jean-Louis Bory et Guy Hocquenghem : Comment nous appelez-vous déjà ?


Lire aussi : 1977, Jean-Louis Bory et Guy Hocquenghem : Comment nous appelez-vous déjà ?

Commenter cet article