Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La peau des mots de Jean-Toussaint Desanti, Dominique-Antoine Grisoni

Publié le par Jean-Yves

Homme humain

La réprobation unanime face à la séquestration des deux journalistes français en Irak a eu de quoi réjouir. Faut-il y voir le signe qu'un humanisme universel commence à émerger ? La comparaison avec le drame du Caucase russe montre qu'il n'en est rien : l'unanimité qui a protégé nos deux otages s'explique avant tout par le rôle que joue la France dans cette région du monde.



D'ailleurs, l'idée d'un universalisme éthique n'est-elle pas une illusion ?

Le livre d'entretiens entre Jean-Toussaint Desanti et Dominique-Antoine Grisoni s'attaque à cette morale abstraite et consensuelle des « droits de l'homme».


« Car jamais on ne définit vraiment la notion de "droits", jamais on ne dit à quel homme, quel humain elle s'applique », affirme le premier en introduction de ce travail qui vise à répondre à la question : « Quels droits, pour quels hommes ?»


À la lecture de ces entretiens érudits (qui reviennent sur les origines latines et grecques des mots), parfois ardus, on comprend que les réponses ne vont pas de soi.


Ainsi en est-il de la racine de l'«humain» et de l'«humanité» : Desanti nous montre qu'homo et humanus ne dérivent pas l'un de l'autre, mais qu'une filiation existe, en revanche, entre humus (la terre) et humanus.


Autrement dit, l'humain pourrait simplement se rapporter à ce qui vient de la terre ! Le philosophe nous invite à prendre «les mots par leur peau, par ce qui les isole», par «l'enveloppe sensible, sonore ou visuelle qui, au voisinage d'un corps vivant, fait signe vers du sens».


Un travail interrompu par la mort. Jean-Toussaint Desanti est décédé en janvier 2002 ; Dominique-Antoine Grisoni, un an et demi plus tard.


Un livre pour disloquer les idées reçues et ouvrir les portes de la philosophie.


Editions du Seuil, 2004, ISBN : 2020661977

Commenter cet article