Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand Stendhal illustrait Géricault

Publié le par Jean-Yves

« Julien était le plus heureux des hommes. Naturellement hardi, il se tenait mieux à cheval que la plupart des jeunes gens de cette ville de montagne. [...] Son bonheur n'eut plus de bornes, lorsque, passant près du vieux rempart, le bruit de la petite pièce de canon fit sauter son cheval hors du rang. Par un grand hasard, il ne tomba pas ; de ce moment il se sentit un héros. Il était officier d'ordonnance de Napoléon et chargeait une batterie. »





Théodore Géricault – Officier de chasseurs à cheval de la garde impériale chargeant – 1812

Huile sur toile, 349cm x 266cm, musée du Louvre


(1) Le rouge et le noir, Stendhal, Tome I, chapitre XVIII


Commenter cet article