Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Peindre des souvenirs, Edouard Vuillard

Publié le par Jean-Yves


Du sol au plafond, tout l'espace représenté dans ce tableau est couvert avec du papier peint, un tableau, des tapis, des rideaux, une table, un piano… au point que les deux silhouettes humaines se détachent tout juste de ce patchwork.



Les personnages semblent dématérialiser et suspendus dans le temps. Comptent-ils si peu, pour le peintre, au point de se fondre dans le décor saturé ? Ou faut-il voir en ces êtres – sortis des interstices du décor – le moyen d'habiter les motifs et dépasser ainsi la seule valeur décorative des éléments ?




 

Edouard Vuillard – Misia au piano et Cipa l'écoutant – 1897

Huile sur carton, 63.5cm x 56cm, Karlsruhe, Kunsthalle

 

L'opulence fin de siècle des papiers et des tissus se fond dans un voile – comme un souvenir – qui transforme cette scène bourgeoise en un rêve, à demi remémoré.

 

Commenter cet article