Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le mal d'amour, Vincenzo Cerami

Publié le par Jean-Yves Alt

Le jeune Tommaso a quitté une vie promise à la gloire ecclésiastique pour se consacrer à la recherche médicale. Cette histoire se passe dans un temps éloigné (XVIe siècle ?) : l'Italie est sous la domination des États pontificaux.

Tommaso se retire dans l'hospice de San Clemente, un lazaret oublie du monde, où végètent quelques lépreux. Mais une nouvelle épidémie terrorise le monde : la syphilis, mal par la chair répandu, mal qui désigne les prostituées des bas quartiers de Rome et leurs clients, mal qui se propage. Les contaminés sont jugés, exclus et enfermés.

Une demi-douzaine de ces nouveaux pestiférés arrive au lazaret dirigé par Tommaso qui a définitivement rompu avec son ancienne existence. Parmi eux : un géant de presque deux mètres... ancien escroc, un sodomite peureux et capricieux, une prostituée dont les pratiques incluaient des épisodes d'une scélératesse et d'une obscénité incroyables, un tout jeune homme à l'évanescence de page toujours étonné qui attendrissait les mélancoliques et les hommes solitaires.

Et il y a Bianca Maria, magnifique, jeune, sauvage. Si Tommaso connaît les dossiers des syphilitiques qui lui sont amenés, il flotte autour de la jeune fille un mystère qu'il veut déceler, brusquement arraché à sa torpeur par l'amour et le désir.

Le roman de Vincenzo Cerami est brutal et tendre, tout à la fois, remarquablement écrit autour d'un suspense amoureux et érotique. L'atmosphère de jalousie, de cruauté et de violence sexuelle qui règne dans le lazaret où sont mélangés lépreux et syphilitiques est décrite sans concessions. L'amour angoissé de Tommaso et de Bianca Maria explore les manifestations exacerbées du désir que traque la folie : le médecin veut-il posséder la jeune fille ou le mal qui la consume ?

Ce roman étonnant ose dire le corps atteint par la mort, la volupté de la transgression, la jouissance du péché, dans le climat baroque des obsessions médiévales autour d'un dieu crucifié.

■ Le mal d'amour, Vincenzo Cerami, Éditions Payot, 1991, ISBN : 2228883255

Commenter cet article