Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

William Cliff

Publié le par Jean-Yves

Un grand. Ce poète belge est un des rares à avoir traversé la frontière du repli confidentiel. Il chante l'amour des hommes, celui des mecs, durs et baroudeurs, les voyageurs, les errants, les paumés magnifiques.


Loin, très loin sans doute de ce qui est au cœur de la plupart des poètes qui exaltent l'homosexualité, si tant est qu'une fois de plus, la poésie se plaît là où la liberté est souvent compromise, œuvre de délivrance et de sublimation.


William Cliff est certainement la seule voix actuelle à « chanter » l'amour des hommes. A dire aussi le racisme, la violence, à s'imprégner de l'époque où il vit, une sorte de vision politique et sociale très éloignée une fois de plus des contrées intemporelles et strictement intimistes des poètes :


« C'était le ghetto noir au nord du centre vaste étendue de maisons qui se touchent et se regardent avec un air de crasse et de misère et des arrières sans jardin une immobilité de rancœur et de faim. »


William Cliff, America



America, Editions Gallimard, 1983, ISBN : 2070228118

Ecrasez-le, précédé de "Homo Sum", Editions Gallimard, 2002, ISBN : 2070767612

■ L'adolescent, Editions du Rocher, Collection Anatolia, 2005, ISBN : 2268056589


Commenter cet article