Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ami et Amile, un amour éternel

Publié le par Jean-Yves


L'histoire si dramatique et si touchante d'Ami et Amile, les deux fidèles compagnons, est une des légendes les plus célèbres du Moyen-âge. Ami et Amile constituent un couple emblématique ; ils incarnent le concept d'amitié et l'illustrent de manière absolue.




 

Il était une fois deux amis, Ami et Amile, qui s'aimaient d'un amour infini... Ami et Amile sont deux enfants, conçus le même jour en deux régions de France éloignées l'une de l'autre ; leurs parents, avertis miraculeusement qu'ils sont prédestinés à une éternelle amitié, les ont amenés au pape, pour qu'ils soient baptisés le même jour, par le même parrain.

 

Dès l'enfance, ils se ressemblent à tel point que nul ne peut les distinguer l'un de l'autre. Ils grandissent séparés ; mais, parvenus à l'âge d'homme, tous deux se mettent en route le même jour pour se retrouver. Après s'être longuement cherchés, ils se rejoignent en effet, forment un pacte de compagnonnage et servent ensemble avec honneur le même roi, jusqu'au jour où l'un d'eux, Amile, accusé d'avoir séduit la fille de ce roi, est tenu de s'en justifier par un combat judiciaire : qu'il ne saurait soutenir, car l'accusation est vraie.

 

Mais les deux compagnons tirent profit de leur merveilleuse ressemblance, ils changent de vêtements et se font passer l'un pour l'autre. Amile se retire dans le château d'Ami, et tous le prennent pour le vrai seigneur du lieu, même la femme de celui-ci, auprès de qui il se couche comme s'il était le mari, mais en mettant entre elle et lui une épée nue, symbole et gardienne de sa chasteté. Cependant Ami, se faisant passer pour Amile, a pu jurer sans mensonge qu'il n'avait pas séduit la princesse, a soutenu le combat judiciaire, tué l'accusateur, et victorieux, a épousé, sous le nom de son compagnon, la fille du roi. Il la conduit à son vrai mari, mais peu après, Dieu le frappe : il devient lépreux.

 

Chassé par sa femme, il erre par les pays, pendant des années, réduit à mendier, jusqu'au jour où il parvient au château où son compagnon, ignorant ses malheurs, vivait en paix. Amile reconnaît le misérable, le recueille, le soigne tendrement.

 

Un jour, Dieu lui enseigne comment Ami pourra guérir : il faut qu'Amile égorge ses deux enfants et qu'il frotte de leur sang les plaies du malade. Il s'exécute, guérit Ami et un nouveau miracle ressuscite les deux enfants.

 

Les deux compagnons meurent le même jour : miracle de leurs tombes qui se réunissent.

 


 

Dans l'histoire d'Ami et Amile, certes, rien n'indique clairement que les chevaliers éprouvent l'un pour l'autre une attirance sexuelle, mais leur amour mutuel est plus fort que tous les autres engagements, et la morale de l'histoire est claire : Amile a bien agi en obéissant au message de l'envoyé de Dieu, et en subordonnant toute autre considération à l'amour de son ami.

 

Les deux amis sont constamment séparés par une série sans fin de mésaventures et de tragédies, mais leurs retrouvailles, toujours brèves, sont des moments d'extase. En ce sens, on peut bien parler d'amour, puisque leur amitié sans cesse mise à l'épreuve par les circonstances, exige de l'un ou de l'autre un immense sacrifice.

 

Ami – Amile, chanson de geste, éditions Honoré Champion, 1985, ISBN : 2852030004

 

Commenter cet article