Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adolescence à perpétuité…

Publié le par Jean-Yves Alt

Le masque a une fonction importante : il perpétue la jeunesse. Devenant sa seule identité d'emprunt, il en fige les traits, les stigmatise à outrance. Il défie le Temps. C'est l'imaginaire à fleur de peau. Gomina, paillettes, toisons chamarrées de fluo ou crâne rasé, tatouages ostentatoires, c'est la chair et l'épiderme qui ont pour seule occasion de rêver ou cauchemarder.

Modes, mouvements de style, masques prolongent l'adolescence hors de ses limites. Même si le corps ne suit plus et connaît une maturité propre. Ainsi l'invention du masque correspond à une fuite en avant ou un défi face à la vieillesse ou la mort.

En revanche, être adulte c'est permettre à chacun, à soi-même en particulier de lire l'avancée des rides et de la mort à visage découvert.

Commenter cet article