Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'était mon ami, Anneke Scholtens

Publié le par Jean-Yves

Pendant les années « collège », Abel Teunis et Bart Halberstad sont des amis inséparables. Pourtant cette amitié ne passera pas le cap du jour où Bart comprendra que son ami est attiré physiquement par les garçons.



Bart est maintenant étudiant et Abel semble oublié. Pourtant à l'occasion d'un séjour chez ses parents, pour garder les chats pendant leur absence, Bart va être confronté à son passé, alors qu'il croyait seulement pouvoir «profiter» de sa petite amie Roos. Il découvre le faire-part du décès accidentel d'Abel que sa mère a «oublié» de lui communiquer avant son départ.


Bart se remémore son enfance avec Abel :

● le plaisir de regarder, tous les deux, Zorro à la télé ; Abel protégeant son ami des scènes les plus «terrifiantes»

● les nuits passées chez Abel où Madame Teunis le borde comme jamais sa propre mère ne l'a fait

● les joutes entre les deux garçons lors d'un séjour nature avec leur professeur de biologie dont le lecteur découvrira plus tard qu'il est lui-même homosexuel

● l'aveu public lors de ce même séjour où Abel déclare que le moment le plus agréable dans son parcours scolaire a été l'arrivée de Bart dans son école en CM2.

Cette confidence devant toute la classe et les moqueries qui vont suivre signeront la fin de l'amitié entre les deux garçons.

 


Le décès d'Abel oblige Bart à analyser plus honnêtement son amitié passée en n'occultant plus ce qu'Abel avait tenté de lui faire comprendre :

Abel : - Qu'est-ce que tu ferais, s'il (Abel fait ici référence au professeur de biologie) était amoureux de toi ?

Bart : - De moi ?

Bart se redressa d'un coup. Il regarda Abel, horrifié. Que voulait-il dire ? Est-ce qu'il pensait…

Bart : - Ce pédé a pas intérêt à me toucher avec ses sales pattes ! (page 95)

Les mensonges des adultes qui refusent de voir la réalité en face (les parents d'Abel ont nié la sexualité de leur fils tout en la connaissant), l'amour et la jalousie de Roos, sans oublier les questions qu'elle refuse de garder pour elle, aideront Bart à mettre en mots ce qu'il n'avait jamais su dire jusque-là :

Roos : - Toi aussi, il (Abel) t'aimait ?

Bart : - Oui, moi aussi. (page 138)

Entre plusieurs flash-back, l'auteur laisse des blancs. C'est en cela que ce roman est réussi, en suscitant, par les non-écrits, les questionnements du lecteur.


Anneke Scholtens sait que la part d'obscurité en chaque être est aussi attirante que sa « lumière » et permet ainsi à ses lecteurs une émouvante interrogation sur l'amitié et son devenir une fois l'enfance passée et les mensonges des adultes devenus flagrants.


■ Editions Actes Sud Junior, 2006, ISBN : 2742763597



Lire aussi la chronique de Lionel Labosse sur son site altersexualité.com


Commenter cet article