Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Prières exaucées, Truman Capote

Publié le par Jean-Yves

Truman Capote disait de "Prières exaucées" que ce serait son dernier grand cycle littéraire, l'équivalent contemporain d'« A la recherche du temps perdu ». Cette œuvre ambitieuse reste inachevée.

 

Après sa mort, on ne retrouva aucune trace des notes de travail et des chapitres manuscrits que l'écrivain annonça pourtant à plusieurs reprises avoir rédigés. Selon l'hypothèse la plus probable, ils furent détruits par l'auteur lui-même au début des années 80.

 

La publication prématurée des trois chapitres de "Prières exaucées" dans Esquire (cf. la préface de Joseph M. Fox, l'éditeur américain) provoqua un scandale dans le milieu littéraire américain. Les sombres tribulations de leur héros, P.B. Jones, ne furent pas appréciées des amis de Truman Capote. Ils y retrouvaient leurs confidences ou leurs obsessions, à peine voilées.

 

P.B. Jones s'échappe d'un orphelinat religieux à treize ans, non sans avoir déjà beaucoup appris auprès d'un jardinier noir bien monté. Après avoir vécu quelque temps avec un masseur, il va jouer les Rastignac à New-York.

 

Ecrivain sans talent, il arrive pourtant à publier et à survivre en usant de ses charmes dans les milieux littéraires. Suivant la gentry américaine lors de ses exodes annuels en Europe, le héros traîne une formidable gueule de bois et une causticité à toute épreuve, de Paris à Saint Moritz, en passant par Venise.

 

Bien que dressant une série de portraits terrifiants de monstres à l'état pur, écrivains célèbres ou gigolos désabusés, Truman Capote sauve le lecteur de la nausée par son humour lucide et dévastateur.

Nous ne saurons malheureusement jamais si P.B. Jones choisit en fin de compte de sauter du sixième étage de son hôtel ou d'aller vivre à la campagne.

■ Editions Grasset/Cahiers rouges, 2001, ISBN : 2246394627

 


Du même auteur : Entretiens - Un été indien

 

Commenter cet article