Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De l'amour par Saadi (2/2)

Publié le par Jean-Yves

Un maître avait un disciple d'une si rare beauté, qu'il ne put s'empêcher d'en être épris, et, loin de lui cacher sa faiblesse, il lui avoua qu'il avait tant de plaisir à le regarder, qu'il ne détournerait pas les yeux, quand même il verrait mille flèches prêtes à le percer. Le jeune homme lui ayant dit :



« Si votre esprit est trop préoccupé pour vaquer à vos études ordinaires, au moins appliquez-vous à diriger mes penchants suivant les règles de la morale, avertissez-moi si vous trouvez dans mes mœurs quelque défaut à reprendre, afin que je puisse me corriger.


– Des défauts, ô mon fils ! Adresse-toi à d'autres pour les connaître. L'œil de l'amour ne voit jamais que des vertus. Tu n'en aurais qu'une seule avec cinquante vices, que ton ami ne verrait que cette vertu. »


Saadi, poète persan du XIIIe


■ in Le jardin des roses, Editions Auzou, 2004, ISBN : 2733807536, pages 35/36


LIRE la première citation


Commenter cet article