Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Impressionnisme et naissance du cinématographe

Publié le par Jean-Yves Alt

L’impressionnisme comme le cinéma ont reproduit des scènes de famille, se sont passionnés pour la vie urbaine et le monde industriel, explorant les méandres des villes en plein essor, s’émerveillant devant les locomotives à vapeur.

Un tableau : la gare parisienne Saint Lazare (1877) avec sa verrière et la fumée de ses trains. C'est une peinture de Claude Monet.

Une photographie : L'arrivée d'un train en gare de Perrache à Lyon (1896). Le plan est fixe, le cadre soigneusement composé, les frères Lumière signent un de leurs premiers films.

Même cadre, même action, le mouvement en moins. La coïncidence est troublante.

Les frères Lumière ont-ils vu l'œuvre picturale avant de tourner ? Rien ne permet de l’affirmer.

Une seule certitude : ils ont été initiés à la peinture. À l’aube du XXe siècle, le cinéma naît quand l’impressionnisme est déjà une référence.

La similitude du thème est frappante.

Mais l’analogie va plus loin, dans les choix de cadre, les effets de lumière... Une étape nécessaire avant que le 7e art ne s’affranchisse du plan fixe et que les cinéastes ne s’intéressent à la fiction.

Illustrations : Claude Monet, La gare Saint Lazare, 1877 - Frères Lumière, Arrivée en gare de Perrache à Lyon, 1896

Commenter cet article