Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les trois philosophes, Giorgione

Publié le par Jean-Yves


Dans la clarté de l'aurore, trois hommes drapés de flamboiement sont réunis près d'une grotte au ventre sombre. Des arbres noirs apparaissent dans un étonnant contre-jour.

Que viennent-ils chercher, loin de la ville, dans l'ombre de cette nature que le jour éclaire d'une lumière dorée, enveloppante, quasi surnaturelle ?

Semblant appartenir à un monde féerique, perdus dans leur contemplation, ils ne font plus partie du temps.

Immobiles, leurs corps semblent contenir un secret. D'où vient leur enchantement ?

Giorgione, Les trois philosophes, début du XVIe

Huile sur toile, 123 cm x 144 cm, Vienne, Kunsthistorisches Museum

Ces hommes sont-ils les Rois mages représentés dans le moment intense de la première lueur de l'Etoile ? Car le vieil homme tient une carte dans la main, signe, dans la tradition apocryphe des évangiles, des mages comme savants astrologues.

Ces trois personnages ne représenteraient-ils pas aussi l'homme à travers les trois âges de la vie ?

Le plus jeune tient dans ses mains une équerre et un compas respectivement symboles de la terre et du ciel, et plus largement d'une recherche intérieure.

Alors cette peinture serait-elle celle de l'homme en quête de son accomplissement ? La noirceur de la grotte répondant à la recherche de la lumière de l'esprit dans les replis obscurs de son être.

Commenter cet article