Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Légendes du Peuple Rouge

Publié le par Jean-Yves Alt

L'histoire de la communauté amérindienne regorge de légendes. Nombres d'entre elles sont liées à la pratique de rituels et aux modes de vie. La population indienne de la côte nord-ouest, par exemple, dans la région des Grands Lacs (Iroquois et Hurons), vivait essentiellement de culture.

Haricot, courge, maïs se cultivent dans le même champ. Les feuilles de la courge tapissent le sol, conservent l'humidité de la terre et empêchent les mauvaises herbes de pousser, tandis que les tiges de maïs supportent les haricots grimpants. Ainsi ces trois plantes "sœurs" vivent en symbiose.

C'est ce que raconte la légende des Trois Sœurs :

La première était vêtue de vert ; la deuxième avait une robe jaune ; l'aînée, grande et droite avec des cheveux blonds, portait un châle vert pâle.

Un petit Indien apparut un jour dans leur champ. La plus petite le suivit et ne revint pas. Lorsqu'il reparut, la cadette le suivit à son tour et disparut.

Lorsqu'il revint la troisième fois, le petit Indien entendit la plainte de la plus grande, laissée seule dans le champ. Il la ramena chez lui. Elle découvrit ses sœurs, ayant décidé de passer l'hiver à la chaleur de l'abri du petit Indien.

Elles l'aidaient pour qu'ils ne manquent de rien : la plus petite, qui avait maintenant atteint sa pleine maturité, tenait les casseroles pleines de nourriture, la seconde se laissait sécher sur une étagère en prévision de repas futurs et la troisième décida de se tenir prête à broyer le grain pour le petit Indien. Jamais plus on ne les sépara.

La première sœur en vert est le haricot, la seconde en jaune est la courge, et l'aînée aux longs cheveux blonds et au châle vert est

Lors des cérémonies destinées à remercier la terre nourricière, les Indiens portaient des masques en feuilles de maïs.

Masques de cérémonies confectionnés en feuilles de maïs exposés au Musée du Tapis et des Arts Textiles

Exposition Terre du Peuple Rouge : Les Indiens d'Amérique et leur environnement

au Musée du Tapis et des Arts Textiles 45, rue Ballainvilliers à Clermont-Ferrand

Jusqu'au 26 février 2006

Commenter cet article