Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Toine, mémoires d'un enfant laid, Pascal Basset-Chercot

Publié le par Jean-Yves Alt

Martyre

Oui, Toine, ça pourrait n'être que l'histoire d'un enfant laid, douloureuse, pathétique. Mais c'est pire.

Toine n'est laid que d'être voulu tel. Par sa mère, d'abord, que rien ne console du décès d'une petite sœur préférée, puis par son beau-père, celui qui, où qu'il aille, trouve partout qu'on lui a déjà pris sa place pour justifier son impuissance.

De petits crapauds comme Toine, battus, séquestrés, affamés, il n'en existe, c'est connu, que parce que dans leur famille sinistrée ne sont vivables les échecs, la culpabilité, le dégoût de soi et le ressentiment à l'égard du monde entier, qu'incarnés par un enfant de trop, voulu par personne, à qui les coups font moins de mal que les vomissements qu'arrache l'angoisse...

Toine, c'est soi et l'Autre détestés : bref, le bouc émissaire. Pascal Basset-Chercot a réussi là, à exprimer la muette souffrance de l'enfant-martyr, telle qu'il la ressent lui-même : passivement, comme une fatalité, avec une résignation et une pitié quasi christiques.

Près de deux cents pages d'un seul et même paragraphe, d'une densité inouïe, mais encore mieux qu'un cri : une coulée de lave éblouissante, dans un noir d'enfer.

Toine, mémoires d'un enfant laid, Pascal Basset-Chercot, Editions Calmann-Lévy, 1991, ISBN : 2702120199

Commenter cet article