Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alexandre le Grand, Gustave Droysen

Publié le par Jean-Yves

Quand Alexandre naît en 356 avant Jésus-Christ, toutes les conditions sont réunies pour faire de lui un homme accompli. Il hérite de son père, Philippe de Macédoine, l'énergie et la vigueur physique que complètent les dons de sa mère, son « enthousiasme pétulant et l'ardeur de sa sensibilité ».

 

Son éducation intellectuelle est loin d'être négligée puisque son père la confie aux soins d'Aristote. Dès sa jeunesse, Alexandre n'éprouve que mépris pour « les plaisirs des sens ».

 

Quand Philippe meurt assassiné, Alexandre lui succède et devient à vingt ans roi de Macédoine. Il entreprend alors le grand œuvre de sa vie ; dix années durant, il découvre et conquiert un monde inconnu.

 

« L'action était pour Alexandre ce que la pensée était pour Aristote ». Son ambition de construire un immense empire riche de peuples et de cultures divers le conduit jusqu'en Inde, après avoir traversé et marqué de son empreinte l'Asie Mineure, la Syrie et l'Egypte.

 

Alexandre se marie à Roxane, la fille d'un dignitaire vaincu, à la beauté légendaire. Ce mariage d'amour est aussi une union politique, un « symbole visible de cette interpénétration de l'Europe et de l'Asie qui n'était pas seulement, pour Alexandre, le fruit de ses victoires, mais la pierre d'angle de sa puissance ».

 

Gustave Droysen dit, en définitive, peu de choses de l'homme qu'était, en privé, Alexandre, « le plus grand héros » et « le plus jeune conquérant que le monde ait connu ». Il mentionne cependant, à la fin de son livre, l'amitié passionnée que portait Alexandre au « compagnon de ses jeux d'enfance », le bel Héphestion. Celui-ci éprouvait « un attachement touchant et illimité pour le roi ». Quand Héphestion meurt, Alexandre demeure prostré durant trois jours ; les funérailles qu'il organise pour son ami sont grandioses. Elles précèdent de quelques mois sa propre mort (en 323). « Il n'avait pas encore trente-trois ans ».

 

L'ample biographie que Gustave Droysen consacre à Alexandre le Grand parut, pour la première fois, en 1833. Son auteur avait vingt-cinq ans et inaugurait, avec ce livre superbe d'une grande qualité littéraire, une œuvre historique de première importance.

 

■ Editions Complexe, 1999, ISBN : 2870274130

 


Lire aussi : Moi, Alexandre, roi de Macédoine, fils de Zeus et conquérant du monde par Pierre Forni

 

Commenter cet article