Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cabinet Portrait, Jean-Luc Benoziglio

Publié le par Jean-Yves

Le narrateur – chômeur et borgne – évacue son passé et questionne son corps (est-il atteint d'un cancer du rectum ?) dans un refuge précaire : les WC communs de l'étage où il ausculte les vingt-cinq volumes d'une encyclopédie.

 

Mais bientôt, le temps qu'il passe aux cabinets devient source de quiproquos, et les conflits avec ses voisins de palier vont se multiplier.

 

Ce récit dit la recherche passionnée d'une identité contre la férule du conformisme omniprésent en refusant le mode d'emploi imposé par la société, en comprimant ses jours dans le périmètre des latrines collectives.

 

La démarche du narrateur a à voir avec un symbolisme de la démesure : le savoir des hommes ne donne pas de réponse aux vraies questions – les guerres, la maladie et autres solitudes –, il s'accumule sur les bords du trou où se déversent nos déjections et nos défaites !

 

Les interdits sont rejetés derrière la mince cloison des WC où une ampoule médiocre agite les ombres d'un minable microcosme. Il s'agit de préserver l'intégrité de l'individu, d'exalter l'existence pour mieux railler l'aliénation, d'espérer une autre délectation.

 

Jean-Luc Benoziglio a la plume tendre, incisive et féroce. L'auteur interpelle avec l'élégance d'un acrobate : n'oublions pas au-dessus de quelles possibilités scatologiques il évolue... sans y tomber ! Un Rabelais mâtiné de Montaigne !

 

■ Editions Seuil/Points, 2001, ISBN : 2020510650

 

Commenter cet article