Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Déballage, Edouard Malvande

Publié le par Jean-Yves Alt

Des histoires de sexe de plus en plus courtes et violentes.

D'abord il voit le sexe ... et « Et j'avale ce foutre légèrement sucré un foutre de jeune homme Et j'avale ainsi toute la beauté et la jeunesse du monde... Cette beauté qui me fascine qui me comble qui me démolit » (Le train, p. 21)

« Déballage » pourrait se lire dans la tradition des « tricks » où Renaud Camus (1) se fit célèbre. Il pourrait se lire aussi comme du porno.

Non. « Déballage » est une sorte de journal qui à force d'intensité et dans la mesure où il ne dévie jamais de son propos, approche de l'œuvre littéraire : Dire, redire, ressasser ces plaisirs immenses et rapides, lents et exacerbés qui sans répit appellent pour une quête toujours à recommencer.

Quand la jouissance est là – ce moment où arrive ce que l'on a imaginé – le temps est happé : a-t-on réellement sucé ce sexe superbe qu'on devinait et qu'on ne croyait jamais voir, ne jamais toucher ? A-t-on réellement caressé ce corps d'homme que les femmes aimaient ?

Il y a le mystère de cet instant où les mains s'activent, instant que l'esprit a du mal à inscrire dans les comptes du bonheur. Edouard Malvande le comprend : il étale mot après mot, sans fioritures, sans commentaires, sans valorisations, ces gestes de l'approche, de la main qui défait la braguette, qui baisse le slip…

Le mot jamais ne dérape parce qu'il épouse exactement le dialogue ou le mutisme qui fut cette musique banale au moment où...

L'auteur, dit le vrai, en parlant de ceux qui veulent sans vouloir, de ceux qui bandent et se croient hétéros (ils le sont sans doute : l'homosexualité peut-elle exister quand elle ne se nomme pas ?), de ceux qui demandent du fric pour éviter les remords, de ceux qui descendent des camions, de ceux qui s'y allongent, de ceux qui aiment ça mais pas ça...

« Déballage » est superbe récit de ce quotidien du sexe. Jouir et l'écrire : étapes qui font exactement la place de l'humain et signalent que jamais l'acte sexuel le plus trivial, le plus bestial – diraient certains – n'est quelconque. Georges Lapassade l'avait bien compris pour avoir rédigé la préface à ce livre.

■ Déballage, Edouard Malvande, Éditions Dominique Bedou, collection Reliefs, 1985, ISBN : 2903096333


(1) Tricks, Renaud Camus, Tricks, Editions Persona, 1982, ISBN : 2903669066

Commenter cet article