Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'oncle Mika, Gwladys Constant

Publié le par Jean-Yves

Un livre contre la bêtise et l'intolérance qui montre que pendant l'enfance on peut rester lucide malgré les mensonges des adultes.

 

Jérémie, huit ans, vit une enfance illuminée grâce à son oncle Mika avec qui il peut tester des expériences qu'il juge exceptionnelles puisque ses parents les lui interdisent comme manger des frites et des hamburgers ou aller au cinéma, à la piscine et à la patinoire.

 

Mais un jour, oncle Mika disparaît. Il ne vient plus les mercredis après-midi et même sa photographie s'est volatilisée. Jérémie pense tout d'abord que son oncle ne l'aime plus ou qu'il a été arrêté par la police ; il imagine encore que son oncle est mort mais il entend une conversation entre ses deux parents qui lui font comprendre qu'il doit y avoir une autre raison :

 

― Je ne pouvais quand même pas lui dire la vérité ! déclare maman. (p. 8)

 

Il est remplacé par une jeune fille, étudiante en pédopsychiatrie, Nina. Celle-ci comprend vite les inquiétudes du jeune garçon.

 

Le lecteur, comme le petit garçon ne sait pas encore de quoi il s'agit. Il comprend seulement qu'il y a un secret de famille.

 

Nina décide de dire la vérité au jeune garçon, à savoir que son oncle Mika est homosexuel. Elle explique à Jérémie ce que cela signifie :

 

— C'est pas une maladie, sourit Nina. C'est... comment dire ?

— C'est une sorte de grosse bêtise ? demande Jérémie.

— Non. C'est une sorte d'amour […]. Ça veut dire que ton oncle Mika aime les garçons.

— Moi aussi, j'aime bien les garçons, c'est mieux que les filles pour jouer, s'emporte Jérémie, j'ai plein de copains, j'aime Théo, c'est mon meilleur ami !

— Là, c'est autre chose, ça veut dire qu'il est amoureux d'un garçon, et pas d'une fille. Ça veut dire qu'il ne va pas se marier avec une dame.

— Et c'est très mal d'être amoureux d'un garçon quand on est un garçon ?

— À mon avis, ce n'est ni bien ni mal, c'est juste comme ça...

— Alors pourquoi papa et maman sont fâchés ? Pourquoi oncle Mika ne vient plus jamais me voir ?

— Parce que tes parents sont déçus, sans doute, ils auraient préféré que ton oncle aime une femme, comme ton père aime ta mère. Alors, ils ont décidé de ne plus lui parler. (pp. 37-38)

 

Avant de disparaître, oncle Mika avait offert un drôle de livre à son neveu :

 

— Comme il n'y a rien d'écrit, tu peux inventer une nouvelle histoire à chaque fois. Et tu ne t'en lasses jamais. (p. 29)

 

Jérémie comprend alors que l'histoire dessinée de l'album est une allégorie de la vie de son oncle :

 

« C'était l'histoire d'un cochon, il n'est pas rose, il est bleu. En plus il a une moustache, tu vois... Les autres cochons, qui sont roses et qui ont juste un groin, ne l'aiment pas beaucoup… » (p. 39)

 

A la fin du livre, Nina provoque le hasard afin que l'enfant revoie son oncle.

 

Ce court roman délivre un message de tolérance et peut permettre de nombreuses réflexions mais il est regrettable que dans un roman jeunesse publié en 2014, le silence des parents et leur homophobie ne soient à aucun moment levés, interrogés, puisque Jérémie retrouve son oncle en cachette.

 

■ L'oncle Mika, Gwladys Constant, Editions Oskar/ Court métrage, 11 avril 2014, 43 pages, ISBN: 979-1021401884

 


Sur le même thème : Les lettres de mon petit frère, de Chris Donner

Commenter cet article