Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La confesse, un court-métrage de Pascal Rémy (1980)

Publié le par Jean-Yves

Un homme saute d'un train et parvient peu après dans une sorte de loge où un individu maniéré se maquille copieusement.

 

Entre l'homme et cet inconnu s'instaure connue un dialogue, le premier contant (se racontant au travers d') une histoire qui lui est arrivée avec une femme... ou plutôt sa quête d'une femme, ses hésitations, ses sentiments d'espoir, de joie et d'angoisse. Il ne s'attirera en retour que des réponses laconiques et désabusées, ironiques, voire agressives jusqu'au moment de se faire proprement et simplement chasser.

 

Illustration un peu gauche de l'illusion de la communication, « La confesse » met en rapport le soi face à l'autre qui lui ressemble en demeurant radicalement différent ; au point d'ailleurs que chaque mot, chaque phrase, chaque idée ou sentiment vont être à la fois reçus comme tels, vont être déformés par la projection de l'autre pour être finalement incompris.

 

Drame de l'élan brisé de l'un vers l'autre, ce court métrage est composé d'un seul plan séquence.

 

L'autre pervertit-il toujours l'image du soi ? Tout comme soi ne se voit jamais tel qu'il est en vérité par le moi lui-même…

 


La confesse fait partie du triptyque « Interdits », ensemble de trois courts métrages dont le point commun fut d'être interdit aux mineurs par la censure.

 

Commenter cet article