Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les exilés de Khorramshahr, Gemma Salem

Publié le par Jean-Yves

1953. Kantor, héros nonchalant et désabusé promène son ennui de vivre dans les misérables ruelles de Khorramshahr, petit port sur le golfe Persique. Ce Franco-Polonais – unique agent d'une compagnie d'assurances suisse devenue presque mythique à force d'éloignement – a cru trouver en Iran une échappatoire à ses incertitudes, mais la mesquinerie et la pesanteur du quotidien n'ont fait qu'ajouter le sordide à sa dérive existentielle.

 

Kantor rencontre Juliette, la jeune épouse libanaise d'un négociant aux dents longues, Nader. Juliette est mal dans sa peau, elle a beau « grasseyer le français, couper court ses cheveux, manger du bout des lèvres et parler des pigeons de Venise », elle ne parvient pas à s'intégrer au microcosme européen de Khorramshahr qui la rejette comme un corps étranger.

 

L'amour né entre ces deux êtres n'a pas plus de sens que n'en a leur vie. Kantor « aime à travers Juliette l'idée de l'amour. Pas elle ».

 

Alors, intervient Edmond Louvain, un jeune Français seul, sans argent, menacé depuis que son amant, le fils du cheik Youssef, s'est suicidé. Il s'accroche à Kantor. D'abord réticent, voire hostile, Kantor finit par trouver en Edmond un véritable ami. Tous deux songent à quitter l'Iran, mais il est trop tard, leur désir de fuite se désintègre peu à peu pour ne laisser que l'amertume et le sentiment de n'être déjà plus de ce monde.



Gemma Salem, dans ce beau roman, donne vie à l'univers des exilés à la poursuite de leurs chimères.

 

■ Éditions Flammarion, 1992, ISBN : 2080648551

 

Commenter cet article