Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les paroles de Freud revues par Anthony Burgess

Publié le par Jean-Yves

Dans son roman « Dernières Nouvelles du monde » (éditions Acropole, 1984) Anthony Burgess en prend à son aise avec ses personnages. Notamment celui de Freud. Comme dans cet exemple où le célèbre thérapeute fait face à l'angoisse d'un homosexuel :

 

« La société a encore beaucoup à apprendre et c'est une élève peu douée. Une société saine tolèrerait l'homosexualité d'un Socrate, d'un Michel-Ange, d'un Shakespeare, même. Peut-être ni vous ni moi ne verrons-nous les premiers bourgeons de ce printemps de l'esprit. Pour le moment, c'est une société malade que nous avons. Mais vous, vous êtes guéri. »

 

On aimerait que cette séance de divan chez Freud soit vraie. Nous sommes en 1930...

 

Commenter cet article