Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand le corps est incertain par José de Ribera

Publié le par Jean-Yves


Une femme barbue et âgée semble donner le sein à son bébé. Elle y est sérieuse et grave, tandis que l'expression de son mari, tapi dans l'ombre, n'est que douleur et résignation.


Le fond sombre accentue l'atmosphère tragique.


Étrangeté de cette scène qui brouille les sexes, comme les âges de la vie.


De cette femme barbue, au visage fatigué de rides, émane ce ton de malheur, propre à ceux qui sont condamnés à rester dans l'ombre.





José de Ribera – La Femme à barbe, portrait de Magdalena Ventura et son mari – 1637

Huile sur toile, 196cm x 127cm, Fondation Casa Ducal de Lerna, Tolède


La curiosité quasi scientifique pour les phénomènes extraordinaires dont raffolaient les collections aristocratiques de la première moitié du XVIIe siècle s'y mêle à la compassion, pour offrir de la disgrâce une vision profondément humaine.



En savoir plus : La femme à poils… esthétique queer par Gérald Larrieu, Lectures du genre nº 5 : Lectures théoriques, approches de la fiction


Commenter cet article